12/10/2006

Un instant d'éternité

 
Porte

 

Autour d’elle se dressaient quatre murs immobiles

 

Elle se tenait debout, presque en déséquilibre, effleurant la poignée.

 

Qu’y avait-il derrière la porte ?

 

 

 

Une cour intérieure semée de pavés gris où vient s’éparpiller une lumière avare  ?

 

Un jardinet de ville entouré de béton où les broussailles luttent pour  gagner un  peu  d’air  ?

 

Un espace boisé cerné de sapins fiers où le vent vient jouer avec les cimes vertes  ?

 

Une roseraie sanguine irisée de soleil où les fleurs se balancent en montrant leurs épines ?

 

Un champ ocre de blés ondulant sous la brise imprégnée de chaleur d'un août resplendissant ?

 

Une steppe sauvage où erre la solitude entre les herbes hautes et les marais avides ?

 

Une montagne blanche qui grimpe à l’infini sous torrents et ruisseaux, pierres et avalanches ?

 

Un désert calciné criblé de sable cuit où les pas s’évaporent avant de s'y poser ?

 

Une mer en furie gerbée de vagues ivres qui giflent les navires et noient les espérances ?

 

Une foule en pagaille où les vies s’entrechoquent et où chacun avance comme il peut sans y croire ?

 

 

 

Ou simplement un arbre où s’asseoir un instant…

Un refuge où pleurer à l’abri des  regards…

Une oreille attentive, un ami, un amant…

 

Ou simplement le vent, le vide, le hasard…

Quatre murs immobiles…

 

Qu’y avait-il derrière la porte ?

 

Elle se tenait debout, presque en déséquilibre, effleurant  la poignée

Elle respira très fort….

23:35 Écrit par 0 dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

oui quelque chose à ajouter Elle respira très fort
pris son courage à pleines mains
elle ouvrit la porte
et s'envola

tout ça sur un air d'Ozark....

c'est du tout beau texte D!

gros bisous....

Écrit par : mnb | 13/10/2006

;o) Hello Mister D…

Me voici tout émuse dirais-je, en voyant hier soir ce lien de moi, chez toi, cela me fait extrêmement plaisir de me voir honoré de la sorte, moi qui venais rarement ici ( Shame on me ) je suis très touché, si si vraiment !!! c’est pas des blagues à la belge ça s’invente pas ! ;o)
Je te souhaite une excellente journée à bientôt ;o)

L’ami de l’amie de celui qui est entre celle qui se trouve en face de la friterie du centre qui est mariée avec Gisèle ( oui un mariage homo et alors ? ) la sœur de Gérard tu sais celui qui fabrique des châssis vert pomme ( ben oui il en faut pour tous les goûts ! ) dans la rue haute le fils de Hortense qui elle connaît bien aussi notre pOint commun… tu suis là ? parce que moi pas du tout mdrrr

te laisse à bientôt j’arête ( pointue) mes bêtises Msieur D ;o)

Écrit par : David | 13/10/2006

oui à ajouter c'est plus qu'un beau texte, c'est de l'émotion puisée dans la poésie d'une belle langue qui donne autre respiration à la vie. bravo. amitiés.

Écrit par : mik | 16/10/2006

rien à ajouter sinon... que ces mots là ajoutés a cette musique là... c'est du bonheur en barres... presque aussi bon que le chocolat! je te fais mille bisous, be happy my D.ear :)

Écrit par : nanou | 21/10/2006

Dérisoire effervescence de la Vie .. "On ne va jamais si loin que lorsque l'on ne sait pas où l'on va" Rivarol ...
Naissent points et chemins non tracés ... pour Elle .
Elle a laissé le pire mais Demain, Elle retrouvera son Meilleur comme Elle te l'a promis Cher Parrain.

Très Chouette inspiration !!!

* Soupirs *


L' ouverture de la porte fut très pénible mais Elle est enfin parvenue à ouvrir Son nouvel avenir .

PY - S :
Manque le siège auto >> Un nouveau combat qui mérite Force mais Elle est bien épaulée ( de brebis - elle a fait pire hihihi ! )

De passage par ici suite au passage par là-bas ===>

A bientôt pour une grande bouffée d'Oxy-Gène :-)

Yeux t'embrassent Fortement sans oublier un immense regard for the family.

A deux Maing pour la suite de l'envol ...

Bisous.
F and D .

Écrit par : Franette :-) | 22/10/2006

Les commentaires sont fermés.